Après le lancement de la Surface RT en fin d’année 2012, Microsoft va lancer sa Surface Pro dans les prochains jours. Pour rappel, la Surface Pro reprend le design de la Surface RT, néanmoins on l’a définit bien plus comme un « ultrabook » plutôt qu’une tablette.

surfaceproright_610x407

Avec son architecture Intel Core i5, son disque dur SSD (64 ou 128 Go) et surtout Windows 8 Pro, la Surface Pro possède les caractéristiques et les performances d’un ultrabook. Concernant sa disponibilité, elle sera disponible à la Fnac, Boulanger, Darty et Carrefour en deux versions.

La première version embarque un disque dur SSD de 64 Go tandis que la seconde version embarque un modèle 128 Go. Les prix de lancement sont les suivants :

  • Microsoft Surface (64 Go) à 879 euros
  • Microsoft Surface (128 Go) à 979 euros

Ces « prix »  ne comprennent pas de clavier Clover Touch mais un stylet (la dalle intègre la technologie Wacom). Il faudra également débourser encore quelques euros pour acquérir l’accessoire Ethernet et Sortie Vidéo (Display port).

La Surface Pro, une tablette au prix d’un ultrabook ?

Les journalistes et les analystes que j’ai pu entendre autour de moi ont exprimé des doutes quant à savoir si Microsoft peut convaincre les clients de payer autant pour une tablette, bien que « très » puissante, comme ils le feraient pour un ultrabook. La comparaison avec les ultrabooks est donc essentielle pour Microsoft, afin que la perception par les consommateurs ne soient pas brouillée.

Alors la Surface Pro fait-elle le poids face aux ultrabooks traditionnels ? Réponse dans notre test qui sera publié dans les prochaines heures.