Avec un peu de retard, nous prenons en main aujourd’hui la tablette convertible de Lenovo, l’IdeaPad Miix 10, un dispositif de 10 pouces sous Windows 8.

DSC09283

La Lenovo Miix 10 est une tablette convertible sous Windows 8 dotée d’un processeur Intel Atom. Il s’agit d’une tablette destinée au grand public et entièrement fabriquée en plastique. Elle arbore un écran IPS de 10,1 pouces et intègre un Processeur Intel Atom Z2760 (CloverTrail) épaulé par 2 Go de RAM. Elle bénéficie d’une mémoire de stockage de 64 Go eMMC Flash et carbure à une batterie de 6800 mAh pour une autonomie annoncée de 10 heures en usage classique. Le tout dans un écrin de 265 x 173 x 10,1 mm pour un poids de 580 grammes.

DSC09304

Au premier coup d’oeil, la IdeaPad Miix 10 donne l’impression d’être fabriquée en matériaux nobles. On déchante rapidement lorsqu’on la prend en main : elle est entièrement en plastique. On a l’impression que Lenovo s’est totalement inspiré de Samsung pour ce qui est du choix des matériaux de fabrication. Le dos est donc composé d’un plastique léger coloré en gris métallique. On devine la volonté de la firme chinoise de donner un aspect « premium » à sa tablette, mais au toucher, on se rabat vite sur ses prétentions en constatant qu’en fait, non, c’est juste du plastique !

Design

En terme de design, on pourrait également en vouloir à Lenovo d’avoir choisi de mettre du plastique sur les boutons pour le volume et le verrouillage de l’écran. Ce dernier est entouré d’une grande bordure noire, qui, disons-le, donne un aspect un peu “cheap” à la tablette. La charte graphique utilisée pour le hardware externe de l’appareil est somme toute assez cohérente avec du gris et du noir. Les mauvaises langues diront toutefois que Lenovo essaie de cacher la médiocrité des matériaux en les fardant de couleurs.

DSC09300

Le côté gauche de l’appareil est laissé nu tandis que le côté droit affiche les boutons de contrôle de volume, un connecteur micro-HDMI, un lecteur de cartes microSD. Deux logos Lenovo sont visible sur l’ensemble de la coque de l’appareil : un sur la façade et un autre sur le dos.

DSC09298

On peut allumer l’appareil en appuyant sur le bouton d’alimentation ou en plaçant son doigt sur le bouton capacitif avec le logo Windows situé au milieu de la bande noire inférieure sur l’avant de la tablette. Les 10 pouces de l’écran affichent une définition de 1366 x 768 pixels. L’écran n’a pas l’air mauvais mais n’est pas bluffant par sa qualité pour autant. Quitte à copier le plastique de Samsung et au prix de la tablette (environ 480 euros), on aurait préféré voir un écran de meilleure définition.

Logiciel

En dépit de la possibilité d’exécuter pléhore de logiciels Windows sur cette tablette, puisque dotée de l’OS Windows 8, nous n’avons voulu tester que l’essentiel à savoir Microsoft Office, qui a bien fonctionné avec le clavier Dock livré avec la tablette, tout comme certains autres logiciels de base tel que Spotify.

DSC09293

D’autres logiciels et applications sont installés sur cette tablette. Notre coup de coeur s’est toutefois porté sur Veriface, une application de reconnaissance faciale signée Lenovo. Elle permet de déverrouiller sa tablette grâce à la reconnaissance de son visage. Il s’agit d’une application améliorée par rapport à ce qui se fait chez d’autres constructeurs, la technologie ayant été enrichie dpar la firme chinoise. Rappelons à nos lecteurs que la reconnaissance faciale n’est pas le moyen le plus sûr de metttre ses documents à l’abri des regards indiscrets. Cette technique permet toutefois un accès rapide à son profile mais peut en revanche être altérée par le manque de luminosité. Un mot de passe vous sera demandé si la webcam ne réussit pas à vous identifier.

DSC09295

Lenovo a par ailleurs intégré à sa tablette un logiciel de commande par le mouvement, qui permet aux utilisateur de contrôler la navigation de base avec des gestes de la main. Réglage du volume, passer d’une chanson à l’autre, arrêt et reprise d’un film, etc. Notez toutefois que cette application est plus efficace lorsque la tablette est positionnée sur son dock au-dessus d’une table.

Beaucoup de fabricants se donnent comme leitmotiv d’offrir des tablettes équipées de claviers solides afin d’offrir une expérience proche de celle d’un PC aux utilisateurs de leurs appareils. Ici, Lenovo propose une tablette et un dock dont la connexion se fait différemment que sur la Surface de Microsoft. Il faut avouer que ce dock est le bienvenu sur cette tablette convertible, surtout destinée à un usage professionnel et idéale pour la prise de note par exemple.

DSC09297

Conclusion

Dans l’ensemble, la tablette est agréable à utiliser mais nous pensons que Lenovo a raté sa cible. En effet, le fabricant chinois a voulu s’adresser au public avec un produit commercialisé trop cher pour ce qu’il propose. Nous aurions voulu voir ce produit à 400 voire à 350 euros. À ce tarif, la Miix aurait pu faire un carton commercial. Chez la concurrence, on retrouve la Vivotab d’Asus, certes un peu chère mais offrant un écran supérieur et une autonomie plus importante. Même chez Lenovo lui-même, la IdeaTab Lynx semble proposer un meilleur compromis. Enfin, la Surface (dans sa version RT) de Microsoft reste tout de même l’appareil à proposer le meilleur rapport qualité/prix du marché.

DSC09307

Lenovo vient d’ailleurs d’annoncer la version 2 de sa Miix, une tablette en 8 pouces cette fois-ci, proposée à seulement 300 euros… On préfèrera vous conseiller d’attendre la prochaine révision de cette tablette.