Si vous êtes des personnes dans le besoin, ayant effectué une recherche Google « faire un bootcamp sur mac », vous avez trouvé ce que vous cherchiez : un tutoriel pour effectuer ce fameux Bootcamp de façon sereine. 

mac windows

Commençons par le commencement. Comme vous, je suis possesseur d’un ordinateur de chez Apple (MacBook Pro Retina 2013, pour être précis). Il s’agit d’un excellent ordinateur, extrêmement fiable et pratique pour effectuer des tâches professionnelles. En plus, il est beau, et même s’il s’agit d’un argument subjectif, je m’en fiche. Il permet aussi de s’adonner à quelques séances de jeux vidéos, même s’ils se font rares sur le système d’exploitation d’Apple. On peut également trouver quelques jeux gratuits sur Steam, où il est par exemple question de démembrer du zombie. On se détend comme on peut. Mais plus les semaines passent, et plus l’envie de jouer à certains jeux uniquement accessibles sur Windows devient forte. Du coup, le philosophe que je n’ai jamais été se demande : réfréner ses désirs, est-ce renoncer au bonheur ? Bah un peu oui, mais le débat n’est pas là.

J’ai donc commencé mes recherches sur le sujet, avec une petite larme à l’oeil, convaincu qu’accoupler Mac OS et Windows n’engendrerait rien de bon. L’avenir me donnera tort.

 

Pré-requis

Avant de vouloir effectuer l’opération, il va falloir s’assurer que nous avons mis tout les éléments de notre coté, et que rien ne manque. Parce que le logiciel Windows (ce n’est pas inné pour tout le monde) n’est pas compris avec votre Mac. Il vous faudra donc une image ISO de Windows sur une clé USB, un disque dur externe ou un DVD, ou même le disque d’installation originel de l’OS de Microsoft si vous l’avez. Si votre ordinateur ne comprend pas de lecteur DVD (c’est le cas du Retina 13 pouces de 2013 qui est mien), branchez un lecteur externe. Si votre contenu est sur clé, vous n’avez qu’à l’insérer dans le petit port USB prévu pour.

 

Boot Camp, c’est quoi ?

Boot Camp, c’est un logiciel édité par Apple, qui permet la partition du disque dur de votre ordinateur afin d’y installer Windows. Pour cela, le processeur de votre Macintosh doit être de la marque Intel, et à moins que votre ordinateur ait près de dix ans, c’est le cas. Le logiciel a été dévoilé en 2006 en version bêta, et est maintenant présent de façon native sur les Mac modernes. Vous le trouverez en affichant le Launchpad, en sélectionnant Autre, sous le nom Assistant BootCamp (en bas à droite de l’image ci-dessous).

Assistant BootCamp

Installation

Passons maintenant à la pratique. Sélectionnez votre Assistant Boot Camp pour le lancer. Un message d’introduction apparait afin de vous donner quelques indications, comme par exemple un conseil concernant une sauvegarde de votre appareil avant d’y installer Windows. N’oubliez pas également de brancher votre ordinateur sur secteur. Vous pouvez cliquer sur continuer.

Capture d’écran 2014-03-26 à 14.37.03

Le menu de sélection des tâches s’ouvre alors. Si vous possédez votre logiciel Windows en fichier ISO, il faut que vous cochiez « créer un disque d’installation de Windows 7 ou version ultérieure ». La zone du dessous se grise donc automatiquement, et est cochée aussi. La dernière case doit également être cochée.

Capture d’écran 2014-03-26 à 14.39.00

Après avoir fait continuer s’ouvre donc l’assistant de création de votre clé USB ou DVD pour Windows 7. C’est là que votre clé USB (prévoyez au moins 8 Go) ou votre Disque Dur externe trouvent leur plus grande utilité. Pour expliquer familièrement, Windows va s’installer sur l’objet pour pouvoir ensuite être réinjecté dans votre disque dur interne. Normalement, l’image ISO est automatiquement détectée et sélectionnée par le logiciel. Dans le cas contraire, retrouvez la avec « choisir ». Vous pouvez ensuite continuer.

jj

 

Voila, à partir de cet instant, Boot Camp va faire le reste du travail tout seul. L’opération va prendre entre 5 et 10 minutes, le temps d’écrire les fichiers, de les copier, de les… Bref, vous pouvez vaquer à une toute autre occupation en attendant. Une fois que le logiciel a fait son travail, nous voilà  sur la fenêtre de choix des tailles de partition. A vous de déterminer ce dont vous avez besoin. Si vous comptez installer des jeux volumineux, 50 Go sont un minimum. Pensez tout de même à garder de la place sur votre partition Mac. Du point de vue de la méthode pour modifier la taille de vos partitions, sélectionnez le point entre les deux partitions et étirez la vers la gauche pour augmenter la capacité du disque Windows.

partition

Une fois que vous avez cliqué sur installer, Windows 7 va automatiquement démarrer et la partition du disque s’effectuer. Il se peut que votre ordinateur redémarre ou que vous pensiez qu’il ne répond pas. Que nenni. Laissez le faire. Vous arriverez ensuite à la sélection des langues pour Windows 7.

photo1

Voila, le programme d’installation se lance. Vérifiez bien que les langues choisies sont conformes à ce que vous désirez.

photo2

Le moment un peu délicat est arrivé. Le logiciel vous demande où est-ce que vous souhaitez installer Windows, et il ne faut pas vous tromper. Vous allez repérer le disque contenant la partition BOOTCAMP (il fait à peu près la taille que vous aviez demandé avant). Sélectionnez « formater » pour le remettre à neuf, et une fois ceci fait, vous pouvez sélectionner « suivant ».

photo3

Votre part du travail est fait. Windows va maintenant s’installer sur la partition que vous avez octroyé au logiciel. Il ne reste qu’à attendre, et lorsque tout sera installé, Windows redémarrera automatiquement.

photo4

Il se peut que les démarrages de votre ordinateur se passent à l’avenir sur Windows. Vous pouvez modifier ceci en éteignant votre Mac, puis en le démarrant. Sur l’interface grise, maintenant Alt enfoncé quelques secondes. Vous aurez la possibilité de choisir votre disque de démarrage : Macintosh HD. Ensuite, allez dans les préférences système puis disque de démarrage. Là, cliquez simplement sur le disque Macintosh pour qu’à l’avenir l’ordinateur démarre directement sous OS X.

Faire un Boot Camp sur son Mac est finalement une opération tout à fait simple et sans danger. Si vous suivez la procédure pas à pas, même les plus novices s’en sortiront en à peine une heure. N’oubliez pas de sauvegarder vos données.