La future assistante vocale de Windows Phone, nommée Cortana, sera munie d’une option lui permettant de ne pas converser avec les jeunes personnes. Il faudra avoir au minimum 13 ans pour lui adresser la parole.

cortana_windows8.1

L’assistance vocale n’est pas pour tous. Cortana, Siri-like nommé ainsi en hommage à l’intelligence artificielle du jeu Halo, ne sera pas en mesure de s’adresser à un adolescent de moins de 13 ans d’après une information obtenue par le site spécialisé CNET. La raison ? L’assistante vocale de Microsoft est aussi faite pour collecter des données et les envoyer aux services de Microsoft, et tombe du coup sous le Children’s Online Privacy Protection Act (COPPA) de 1998. Cette loi vise à protéger la vie privée des enfants sur Internet, et Cortana tombe donc sous le joug de la juridiction américaine.

Toutefois, les mineurs de moins de 13 ans pourront y avoir accès si les parents les y autorisent. Reste à savoir ce qui sera mis en place pour obtenir et fournir cette autorisation. En plus de cela, on sait à quel point ce type de restriction est facilement contournable puisque rien n’oblige à indiquer son véritable âge à son smartphone. A moins évidemment que Cortana ne reconnaisse une personne à sa voix, ce qui est loin d’être dans ses possibilités.

Quoiqu’il en soit, Cortana n’en est de toute façon qu’à sa version bêta, et seulement aux États-Unis. L’assistante vocale a été présentée par Joe Belfiore lors de la conférence Build, et l’on a appris qu’il faudra attendre jusqu’à avant d’entendre cette voix féminine hors des USA. Les parents francophones peuvent dormir sereinement.