Si Microsoft enchaîne les retours en arrière avec sa Xbox One et se veut rassurant ces derniers jours en affirmant que les précommandes sont très bonnes, le son de cloche n’est pas le même du côté des revendeurs ou des analyses des avis des consommateurs. Une étude réalisée par Strategy Analytics révèle que les consommateurs sont nettement plus intéressés par la PS4 que par la Xbox One.

Xbox One vs PS4

Les consommateurs auraient bien plus confiance dans la capacité de Sony a dominer la prochaine génération de console avec sa PS4. Tout cela étant la conséquence de l’E3 où Sony est apparu comme étant en bien meilleure position que Microsoft, cette bataille gagnée par le japonais se retranscrivant dans le point de vue de grand public. 

L’étude de Strategy Analytics a été menée auprès de 6 000 personnes en Europe et aux Etats-Unis au mois de juin. Parmi ces 6 000 personnes, 14,2 % d’entre elles seraient très ou plutôt intéressées par l’achat d’une PS4 dans les 12 prochains mois alors qu’ils ne seraient que 9,5 % pour la Xbox One. De là, Strategy Analytics conclut que la PS4 devrait se vendre 50 % mieux que la Xbox One si les positions ne bougent pas.

Tout va se jouer sur ce dernier point justement. Les positions sont en train de bouger et Microsoft est en train, petit à petit, de reprendre tout le concept de sa Xbox One pour mieux la faire correspondre à ce dont ont envie les consommateurs. Reste que la console restera 100 € plus chère à la sortie et que la console sera vendue avec Kinect, Microsoft ayant confirmé qu’aucun pack sans Kinect n’était prévu, jamais. On sait d’ailleurs très peu de chose à propos de Kinect et Microsoft pourrait réussir à renverser la tendance si des fonctionnalités surprenantes pouvaient être trouvées à Kinect. Les gens seraient ainsi plus enclins à payer le surcoût pour avoir une Xbox One.

Pour le moment, la PS4 serait donc la console la mieux placée sur les deux marchés étudiés par l’étude. Même les Etats-Unis plébiscitent plus la PS4 que la Xbox One (30 % sur 6000 contre 20 %) alors même que dans le pays la Xbox 360 règne en maître. La PS4 domine donc les Etats-Unis, l’Europe mais aussi le Japon où les consoles de Microsoft ont toujours eu du mal à s’implanter.

Si cette étude ne fait que confirmer ce que l’on savait déjà, elle doit être vue comme un électrochoc pour Microsoft qui doit vraiment tout faire pour changer la dynamique. Reste qu’il est toujours très difficile de changer un avis négatif une fois qu’il est cristallisé dans l’opinion. Toutefois, cette étude date du mois du juin et les réalités de juin ne sont pas celle de novembre (date de sortie de la Xbox One). Ce fut par exemple le cas de la Surface annoncée en juin avec de bonnes critiques et sortie en fin d’année avec de mauvaises critiques.