Voilà, c’est fait, la Xbox One est officiellement une console presque entièrement différente dans l’esprit de ce qui a été dévoilé en mai dernier lors de la première conférence de présentation de la console. De précisions en revirements, Microsoft a en effet fait le tour des critiques des utilisateurs pour que la console ne soit plus le vilain petit canard détesté par le monde du jeu vidéo. Aujourd’hui, c’est Kinect qui passe à la trappe et qui ne sera plus obligatoire pour faire fonctionner la console. Si Kinect pas obligatoire, que reste-t-il à la Xbox One ?

6

Si vous ne savez plus trop ce que fait et ce que ne fait pas la console, c’est normal, nous aussi, nous sommes un peu perdus. Il faudra vraisemblablement attendre la GamesCom, voire malheureusement la sortie de la console pour avoir les idées bien claires sur la console de Microsoft. En attendant, sachez qu’entre l’annonce de la console et maintenant, beaucoup de choses ont changé. Microsoft a décidé de revenir sur les limitations nécessitant à la console d’être reliée à Internet en permanence et l’interdiction de la revente de jeu d’occasion avant de tout de même maintenir ce qui avait été prévu à la base en permettant aux gens de s’échanger des jeux en cédant la propriété complète à un autre joueur (une fonctionnalité un peu floue qui doit être précisée par Microsoft).

Après avoir indiqué avec force que Kinect faisait partie intégrante de la console et que les deux ne pourraient pas être utilisés l’un sans l’autre, Microsoft décide donc de permettre l’utilisation de la Xbox One sans que Kinect soit branché. Est-ce une conséquence de l’affaire NSA / Snowden ? Un simple revirement de plus pour Microsoft ? Reste que la nouvelle devrait faire plaisir aux joueurs ne voulant pas utiliser Kinect et ses fonctionnalités qui vont au-delà du jeu et qui s’étendent au contrôle de la console et de son interface par la parole et les gestes.

Si la Xbox One pourra être utiliséE sans Kinect, cela ne veut pas pour autant dire que Microsoft va vendre sa console sans son accessoire. Microsoft a toujours justifié le prix de sa console plus élevé que la PS4 du fait de la présence de Kinect. Certains ont donc demandé à Microsoft d’enlever son accessoire pour réduire le prix de sa console, ce à quoi Microsoft s’est toujours refusé car cela tuerait l’esprit de la Xbox One. Au point où nous en sommes, il est possible que Microsoft finisse par proposer un pack sans Kinect. Ce ne serait qu’un revirement de plus.

Trois mois après les début de l’officialisation de la console, la stratégie de Microsoft avec sa console est brouillée et l’entreprise essaie de sauver tant bien que mal ce qui peut l’être. Il serait peut-être temps pour Microsoft d’employer les grands moyens plutôt que d’utiliser des rustines pour colmater les brèches d’un édifice en train de s’écrouler. Espérons que la Gamescom, dans moins de 10 jours, soit l’occasion d’un sursaut salvateur et d’une reprise en main de la communication. Dans l’état actuel des choses, je ne me vois absolument pas acheter une console sans savoir exactement à quoi m’attendre et si ce à quoi je m’attends n’est pas sûr de rester tout le temps tel quel. Qu’en pensez-vous ?