Lors de la conférence de présentation des jeux Xbox du printemps 2016, Phil Spencer a été interrogé par la presse sur l’absence de relevés des chiffres de vente de Xbox officiels de la part de Microsoft.

Phil Spencer

Depuis des mois, Microsoft a fait le choix de ne plus communiquer les chiffres de ventes de la Xbox One. Et pour cause, le fabricant est distancé sur le marché par Sony et sa PlayStation 4 qui cartonne depuis le début de la génération. Depuis, la firme exprime les résultats de la division Xbox en nombre d’abonnés Xbox Live.

D’après Phil Spencer, qui dirige la division Xbox, ce n’est pas pour cacher d’éventuelles mauvaises ventes que ce nouveau système a été adopté, mais bien parce que le nombre d’utilisateurs est un reflet plus intéressant de la réalité.

Lors de la conférence la semaine dernière, il a expliqué à la presse qu’il valait mieux avoir plus d’utilisateurs actifs dans le dernier mois que des consoles vendues prenant la poussière.

[Le nombre d’utilisateurs actifs] est l’unité prise pour mesurer le succès de n’importe quel service. Combien d’utilisateurs actifs avez-vous sur le marché ? Ce n’est pas le nombre de consoles que je vends. Si j’ai vendu une console il y a deux ans et qu’elle est maintenant dans un placard à prendre la poussière, ce n’est pas bon pour les joueurs.

Il a ajouté qu’exprimer les résultats de la division en nombre d’utilisateurs actifs présentait un vrai risque pour Microsoft puisque ce nombre peut diminuer, contrairement au total de consoles vendues. La société devra donc redoubler d’efforts pour constamment améliorer son catalogue et régler les pannes du Xbox Live au plus vite.

En revanche, ce que Phil Spencer ne dit pas c’est que ce chiffre englobe les joueurs Xbox One, mais aussi les joueurs Windows 10, lorsqu’ils jouent à des jeux Xbox Live, et surtout les joueurs Xbox 360. Le nombre d’utilisateurs actifs mensuels est donc, pour le moment, gonflé artificiellement.

L’utilisation de cette statistique est cependant très pertinente dans la mesure où Microsoft s’engage dans une stratégie d’unification de la Xbox avec Windows 10.